Les Frères Kupka...

Une passion pour le sport automobile dès le plus jeune âge 

Pour les frères Stephan et Mike Kupka, l’amour du sport automobile a commencé dans les années 60 et 70.

Dès leur plus jeune âge, leur père les emmenait en effet sur les différents circuits européens. Stephan et Mike n’ont jamais cessé d’entretenir cette véritable passion.

C’est en 1975, lors de la course de côtes du Trôs-Maret, que commence réellement leur carrière dans la compétition automobile. Ils roulent alors sur la Sunbeam IMP groupe 2 préparée par leurs soins.

Grâce à son expérience de la course automobile, la famille Kupka séduit rapidement ses premiers clients. Les Hillman cèdent la place à d´autres voitures de tourisme sportif, principalement des Alfa Romeo, Giulia Sprint et Sud, déjà des voitures de légende.

Mec Auto s´oriente ensuite vers les courses d’automobiles anciennes, un monde où la sportivité est omniprésente.

Au milieu des années 80, le clan se lance dans un nouveau challenge en abordant une nouvelle discipline. Des amis anversois attirent en effet leur attention sur une Ginetta G4. Tout est encore à apprendre. Cette voiture prouvera sa fiabilité dès 1987, lorsqu´elle aborde le Championnat d´Allemagne Sport Proto Historique « German Open ». La réussite des frères Kupka est alors attestée par une belle victoire au Championnat d´Allemagne en 1988. Cette victoire attire vite tous les regards sur la sympathique équipe ardennaise. Les contacts puis les commandes arrivent sans tarder. Les frères Kupka ont la chance d’accueillir dans leur atelier des voitures de rêve, comme par exemple des Formules 1, Formules 2 et des Sport Prototype.

L´histoire de Mec Auto, de la Hillman à la Formule 1 

L´histoire de Mec Auto débute avec deux Hillman Imp, l´une alignée par Stephan et Mike Kupka, l´autre par un de leurs amis allemands.

Mec Auto

Pour les deux frères,
le contact humain et le partage de leur passion sont les fils conducteurs de leur aventure

Mike et Stephan Kupka nouent ainsi de réelles amitiés avec leur clientèle internationale.

En 2002, s´ajoute le chapitre portugais. Celui-ci se couronnera, en 2004, par un titre de champion du monde en TGP F1 historiques et plusieurs titres de classe.

D´année en année d´autres liens continuent de se tisser en Europe, et surtout sur leur terre natale, la Belgique.

Riche de toutes ces années dédiées à la passion du sport automobile, Mec Auto est bien rodée. L’équipe s´affaire aujourd’hui autour d´une trentaine de voitures. De circuit en circuit, ces vrais passionnés veillent sur des monoplaces et des prototypes exceptionnels qui font la gloire des ateliers Mec Auto.